La Moselle coulait à Cornimont

Il y a 300 ans, la Moselle coulait à Cornimont
par François COLIN
Professeur honoraire des universités

Le croirez-vous ? ( nous ne sommes pas le 1er avril ). Pourtant, il y a quelques siècles, on considérait que la Moselle, ou tout au moins une de ses deux branches passait à Cornimont.

Qu’une rivière puisse avoir plusieurs sources n’a rien d’extraordinaire en soi, c’est par exemple le cas de grands fleuves tels que le Nil ou l’Amazone.
Pour illustrer notre juste prétention et faire taire les esprits chagrins qui voudraient ne voir dans notre Moselotte qu’un banal affluent de la « vraie » Moselle, nous reportons ci-après une carte établie en 1707, il y a tout juste 300 ans. Il s’agit d’une carte du diocèse de Toul  ( à l’époque, les diocèses de Nancy et de Saint Dié  n’existaient pas encore et nos Hautes-Vosges relevaient de l’évêque de Toul ).

--------------------------------------------



------------------------------

Les esprits attentifs auront noté que la branche de la Moselle qui correspond à notre Moselotte actuelle se voit dotée de plusieurs sources puisque ce mot y figure au pluriel. Voilà de quoi alimenter notre chauvinisme…
Il faut dire qu’en la matière, les arguments ne manquent pas puisque tous les critères objectifs d’altitude de la source, de longueur amont et de débit à la confluence montrent que c’est la Moselotte qui est la rivière principale et la Moselle son affluent.

Nous ne sommes pas les premiers à effectuer ce constat confirmé par d’autres cartes géographiques anciennes, telles celle de Cassini voulue par Louis XV et établie pour toute la France sous l’impulsion de l’Académie Royale des Sciences à partir de 1747. ( Les internautes peuvent consulter en détail ses 180 feuilles sur le site :  http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/index.htm ) .

Il y a déjà de nombreuses années, M. Raymond Perrin, professeur d’histoire-géographie  dans notre collège avait publié dans l’Est Républicain l’article ci-après qui nous a inspiré.

 

 


Il coulera sans doute encore beaucoup d’eau sous nos ponts avant que Cornimont ne soit rebaptisé « Cornimont sur Moselle » (et que nos voisins de Saint Maurice, Fresse, Rupt accolent à leur nom celui de la Moselotte) .
Restons donc fiers de notre rivière dont les eaux vives enchantent notre vallée…